Les Infrastructures financières

cecam

En tant qu’outils de base de développement, surtout pour les opérateurs et les activités économiques, les institutions financières sont très importantes pour la Région et aussi pour les acteurs économiques de développement. Malheureusement, SOFIA en est démunie par rapport à d’autres Régions. Pour toute la Région, avec ses centaines de milliers d’habitants, une seule Banque, filiale de la BTM/BOA, est implantée à Antsohihy, soit 1 banque pour 50 000km². Les institutions financières les plus proches se trouvent à Nosibe (150km) ou à Majunga (400km), alors que dans les autres régions périphériques, chaque District possède au moins une banque primaire, soit une banque pour 3 000km².

L’URCECAM

Pour les petites activités économiques de développement, seul le réseau CECAM, ( voir la présentation en annexe) mis en place par FERT depuis 1997, offre des services financiers adaptés au monde rural. Il a pu mettre en place plus de 20 caisses par an avec 12 700 sociétaires et 1660 parts sociales. Le taux de remboursement n’a pas cessé d’améliorer. Il était au début entre 63 à 93%, en 2001, et il est autour de 83 à 92%. en 2004. Plus de 1 milliard d’épargne ont été réalisés en 2004, s’il n’a été que de 250 millions en 2001. Notons que l’URCECAM a pu accorder un montant total de crédits de plus de 20 milliards de Fmg durant ces 4 dernières années, avec un crédit moyen de 2,1 millions de Fmg. En termes de résultat, les perspectives ont démontré qu’un avenir prometteur est entrain de se construire pour l’URCECAM.

Comments are closed.