L’Agriculture

agricole

La grande diversité de ses ressources naturelles, l’ampleur de l’étendue de ses plaines/baiboho et les avantages climatiques confèrent à la Région SOFIA, de grandes potentialités agronomiques : les filières privilégiées de ce secteur seront : le riz – les cultures maraîchères, les cultures industrielles. Superficie cultivée. Les superficies cultivables, avec la méthode de production actuelle, d’après les données de la DRDR d’Antsohihy ne représentent que 8,1 % de la superficie totale de la Région SOFIA soit 424 483 ha dont 89 100 ha de tanety (1,70 %) et le reste en rizières. Jusqu’à présent, 36,6 % , soit 155 599ha seulement des superficies cultivables sont effectivement mises en valeur, dont plus de 140 584ha pour la culture vivrière.

Ainsi, les cultures vivrières occupent un maximum de 96,8 % à Port-Bergé et un minimum de 76 % à Mampikony où les cultures industrielles essentiellement le coton et le tabac sont assez importantes avec 24 % des superficies cultivées.Dans tous les autres Districts, la prépondérance des cultures vivrières dépasse 90%. Les cultures industrielles (coton, canne à sucre, arachides) viennent en deuxième position avec environ 7 % des superficies, et enfin les cultures de rente dont le café occupant 2,76 % des superficies cultivées. La riziculture constitue de loin la principale spéculation de la Région avec en moyenne 82,1 % des superficies en cultures vivrières. Vient en deuxième position après le riz le maïs avec 10% des superficies en moyenne dont notamment 14 % à Bealanana et Mandritsara, et 11 % à Port-Bergé. Dans les autres Districts, la maïziculture occupe moins de 10 % des superficies en cultures vivrières. Le District de Mandritsara est une zone productrice de manioc avec 14% des superficies cultivées en vivriers ; dans les autres Districts, cette spéculation n’occupe que moins de 5%.

Commentaires fermés.