Conférence – débat

conference_1

CONFERENCE- DEBATS SUR LA CIPD+20 DANS LA CAPITALE DE LA REGION SOFIA, Antsohihy, 31 octobre 2013.

Une équipe de la Direction centrale Vice Primature chargée de l’Economie et de l’Industrie (VPEI), dirigée par Mme Albertine RAOBISAHOLY Coordinatrice Adjointe du Projet, Intégration Population et Développement DMP/VPEI s’est rendue à Antsohihy du 30 au 31 Octobre dernier pour Réaliser des sensibilisations sur la CIPD+20 sous forme de Forum et Conférences, auprès des décideurs, des membres de la Société civile, des Etudiants, etc.,

Cadre contextuel et Objectifs de la mission

A la veille de 2014, la situation de Madagascar par rapport à certains domaines couverts par la Conférence Internationale sur la Population et Développement (CIPD) de 1994, notamment « l’accès universel à l’éducation, l’accès universel aux soins de santé primaires, l’accès universel à un plein éventail de services de santé en matière de reproduction, la réduction de la morbidité et de la mortalité des nourrissons, des jeunes enfants et des mères, ainsi que l’allongement de l’espérance de vie, etc. » force à s’engager à l’appréciation du progrès réalisé à travers la mise en œuvre du programme d’action – élaboré lors de la CIPD, tenue au Caire en 1994 – auquel Madagascar a pleinement adhéré.
En sa qualité de leader promoteur de l’Agenda CIPD, la VPEI – à travers la Direction des Méthodes et de la Planification (DMP) au sein de la Direction Générale de l’Économie – entreprend depuis quelque temps des descentes sur terrain, à l’instar de la mission menée dans la Capitale de Sofia du 30 au 31 Octobre, pour réaliser des sensibilisations sur la CIPD+20 à travers l’organisation de Conférence suivie de Débat focalisés sur les réalisations et les résultats des réponses du Pays, et notamment de la Région, aux questions de population et de développement déclinées en différentes thématiques ou priorités sus citées.
L’objectif général de cette conférence est de conscientiser les parties prenantes au niveau de la Région, de manière à s’engager à prendre en compte le plan d’action de la CIPD dans leur future programmation. Concrètement, à la fin de la conférence, les participants devraient : connaître et apprécier les réalisations et résultats de la Région Sofia par rapport aux indicateurs retenus pour mesurer l’état d’avancement du plan d’action de la CIPD 20 ans après son élaboration ; être conscients des bonnes pratiques ainsi que les problèmes rencontrés dans la mise en œuvre du plan d’action ; et surtout, être capables de prioriser, dans l’élaboration de leur futur Programme Régional de Développement, la prise en compte de la suite du plan d’action de la CIPD+20. La conférence et les discussions qui s’ensuivent apparaissent justement comme un état de lieu dont les résultats vont servir de preuves pour l’élaboration du Plan Régional de Développement (PRD) (Evidence Based Programing). Ces résultats vont également être pris en compte dans la déclinaison régionale de la Stratégie Nationale pour la Relance du Développement (SNRD), document cadre national pour le développement à court terme.

Déroulement de la mission

 

conference_2

La mission a durée 2 jours. La première journée a été consacrée à des Visites de courtoisie et/ou de contacts auprès des parties prenantes locales, notamment des Autorités (région, district, mairie) et responsables des Directions et Services Techniques Déconcentrés de l’Etat, puis au bref team building entre l’équipe centrale de la VPEI, DRE et le sous bureau UNFPA pour une meilleure coordination de l’organisation de la grande activité du 31/10/2013.
Le jour suivant a porté sur l’organisation de la Conférence Débat à la grande salle de la Maison des Elus de la Région Sofia de 09h00 à 13h00, rassemblant plus de 100 personnes, composées de décideurs (directeurs et chefs de service régionaux) conduits par Monsieur Le Chef de Région et du Secrétaire Général, le Maire de la Commune Urbaine d’Antsohihy, des représentants des ONGs et de la Société civile, des partenaires régionaux d’exécution du 6è Programme de coopération Madagascar/ UNFPA, des acteurs bénéficiaires tels les Adolescents et les Jeunes scolarisés et déscolarisés, les membres des différentes Associations de Jeunes et des Femmes œuvrant pour la promotion de l’égalité du Genre et l’effectivité des droits de la Femme, etc.
Ouverture de la conférence : Ouverte par une série de discours officiels auxquels ont successivement pris part, Monsieur le Maire de la Commune Urbaine d’Antsohihy, Monsieur le Directeur Régional de l’Economie Sofia, Monsieur le Chef de la Région. Ce dernier a officiellement ouvert la conférence débats après avoir rappeler la récente Campagne de Planning Familial pour situer, présenter la présente Conférence débat et surtout mobiliser leur intérêt pour les informations et les discussions qui vont suivre, et réaffirmer l’engagement de la Région à « appuyer et faciliter la mise en œuvre des différentes interventions mises en ligne au niveau des différents directions et services techniques de l’Etat ainsi qu’à travers les initiatives des membres de la société civile pour se rapprocher des OMDs 2015 à travers l’opérationnalisation du programme d’action du CIPD ».

Les présentations techniques :

  • Présentation de Haniela JOROMANANTSOA – Membre de la Cellule Population et Développement, DMP/VPEI, sur l’historique et composantes du Programme d’actions de la CIPD 1994, et celles de l’OMD ;
  • Présentation de Jean Christian RAZAFIARISON – Assistant à la Coordination du Programme de Coopération Madagascar/FNUAP, sur la Situation des indicateurs dans la Région Sofia,
  • nterventions des participants locaux :
    • Mme Le Directeur Régional de la Population et des Affaires Sociales (DRPAS) : Rappels du concept « Genre » qui, dans le processus de développement, souligne l’égalité des droits des hommes et des femmes au développement. Le défi reste la prise de conscience des femmes pour passer à la revendication de leurs droits y compris sur le plan des élections de proximité (députation, mairie, fokontany…).
    • Responsable de la Santé Scolaire des Elèves représentant Le Directeur Régional de l’Education Nationale a avancé l’état des lieux actuel en matière d’Education, concernant la santé scolaire et la santé de reproduction des adolescents (SRA), Elle a aussi conclu que la santé scolaire est jugée « médiocre », la malnutrition rampante ajoutée au manque criant d’installations sanitaires empêchant les élèves à rester en bonne santé tout au long de leur scolarisation. Un programme d’accompagnement social, avec des composantes telles les cantines et les coins de santé scolaires devraient figurer au rang des priorités des priorités….
    • Mr Le Directeur Régional de la Santé Publique : Commentaire sur la situation régionale sur les objectifs 4, 5, et 6 des OMD, l’impact des SSME tenues deux fois par an (’Avril et Octobre) dans la réduction de la mortalité infantile est mis en relief, signalant ainsi la décision cette année d’un déploiement d’efforts particuliers en terme de vaccinations antitétaniques néonatales et maternelles pour les districts de Mandritsara et Analalava, sous forme d’une saison supplémentaire. Concernant l’’amélioration de la santé maternelle, on constate un faible taux de fréquentation des formations sanitaires. L’insuffisance des infrastructures sanitaires explique l’une des causes de cette faiblesse. L’insuffisance qualitative et numérique de personnel est aussi un problème. L’ignorance de la population rurale cause quelquefois de problèmes. Dans le cadre de la planification familiale, l’IEC pour le changement de comportement est essentiellement à renforcer. Le DRSP a enfin sollicité le changement de comportement de la population dans tous les niveaux. Il a aussi saisi cette occasion pour sensibiliser les adolescents d’adopter de bon comportement pour la santé en matière de reproduction et leur fait prendre conscience à l’utilisation des préservatifs.

En bref

L’initiative de l’organisation d’une Conférence-débats sur la situation de mise en œuvre des domaines couverts par la CIPD et les OMDs permet d’attirer l’attention autant des acteurs clés que des acteurs bénéficiaires sur les enjeux et les défis posés par les questions Population et Développement.
Les interventions des différents responsables régionaux et les questions ainsi que les suggestions émises par lu Public laissent refléter leur prise de conscience et leur capacité de discernement quand à l’ampleur et de l’intensité des dysfonctionnements et des gaps structurels freinant l’obtention des résultats concrets et crédibles. Des attentes légitimes sont clamées pour une auto prise en charge et une auto responsabilisation. Il serait ainsi envisageable une domiciliation progressive de l’initiative de l’organisation d’une Conférence-débats au niveau décentralisé (deux jours) qui impliquera les principaux partenaires d’exécution sous le leadership du sous bureau par des présentations préparées sur la base de leur vécu et de leurs expériences, le deuxième jour restant consacré à la mission centrale VPEI pour une synthèse et un inventaire d’au plus 03 priorités par domaine avec des objectifs SMART et un cadre logique d’intervention GAR. La segmentation de l’audience pour les deux journées devrait s’imposer pour éviter certaines frustrations des participants à cause de caractère trop technique de certaines séquences.

Indicateurs CIPD de la Région Sofia

table_conference

Comments are closed.